Tout a commencé au festival du Lot et la Laine cet été sur le stand d'Annette Petavy, lorsque j'ai vu le châle "Guirlande" d'Hélène, alias EclatDuSoleil.

Le motif de feuilles m'a fait penser à des torsades et la couleur naturelle dans laquelle il était réalisé m'a fait penser à cet écheveau de laine de pays qui dormait dans mes boîtes depuis ... allez faut pas avoir honte... depuis 1989 je crois.

Bref en quelques secondes il m'est apparu évident que je devais absolument assembler les deux en rentrant à la maison.

Sauf que  :

  1. ma laine de pays était beaucoup plus grosse que celle préconisée par Hélène
  2. les mites avaient attaqué mon écheveau que j'avais du transformer en une certaine quantitié de pelotes plus ou moins grosses, ce qui signifiait qu'il allait falloir faire des raccords

Eh bien , même pas peur :

  1. j´ai suivi les instructions à la lettre, quitte à obtenir un objet monstrueux, ça pouvait être marrant
  2. à la moitié du travail j'ai pesé la bête et ce qui me restait en pelotes, ce qui m'a permi de vérifier que j'aurai assez de matière
  3. j´ai fait des raccords, des joints russes, enfin tout ce qu'on trouve sur le net dans ce domaine, pour bien montrer aux mites que les méfaits des petites bêtes n'allaient quand même pas décourager la grosse bête

Alors voilà le résultat !

image

2m50 de long, 800g : un truc monumental !!

image

Un châle deux places si on veut... 

 image

Parlons un peu du modèle : trois motifs différents à crocheter simultanément, pas le temps de s'ennuyer, du coup on a toujours envie de continuer pour faire une feuille de plus ou une dent de plus

image

Il plaît beaucoup à ma moitié, qui le trouve très élégant !

C'est toujours surprenant les garçons ...

image

Pour s'envelopper là-dedans c'est toute une histoire.

image

 Mais une fois que c'est fait, on y est drôlement bien.

image

 Les grenouilles l'aiment aussi beaucoup, elles ont d'ailleurs fait plusieurs tentatives pour me le subtiliser discrètement, ce qui n'est quand même pas évident vu la taille de la bête, même si je suis d'un naturel distrait ...

image

Voilà donc ce qu'est devenu mon kilo de laine de pays que j'avais acheté à la lainière de Wazemmes, 24 ans auparavant !!  Ce qui est dingue c'est qu'après autant d'année la laine sent toujours autant le mouton ! A tel point que le pull de Lolita qui avait été lavé en même temps en avait attrapé l'odeur.

Je ne regrette pas d'avoir attendu si longtemps : le mariage de cette laine rustique avec le modèle si délicat d'Hélène me plaīt beaucoup.

 

800g de laine de pays, crochet 4,5, je n'ai rien changé aux instructions du modèle.